منتديات جواهر ستار التعليمية
أهلا وسهلا بك زائرنا الكريم ، في منتديات جواهر ستار التعليميه
المرجو منك أن تقوم بتسجـيل الدخول لتقوم بالمشاركة معنا. إن لم يكن لـديك حساب بعـد ، نتشرف بدعوتك لإنشائه بالتسجيل لديـنا . سنكون سعـداء جدا بانضمامك الي اسرة المنتدى

مع تحيات الإدارة



أهلا وسهلا بك إلى منتديات جواهر ستار التعليمية.
أهلا وسهلا بك زائرنا الكريم، إذا كانت هذه زيارتك الأولى للمنتدى، فيرجى التكرم بزيارة صفحة التعليمـــات، بالضغط هنا.كما يشرفنا أن تقوم بالتسجيل بالضغط هنا إذا رغبت بالمشاركة في المنتدى، أما إذا رغبت بقراءة المواضيع والإطلاع فتفضل بزيارة القسم الذي ترغب أدناه.

الرئيسيةستارس .و .جالتسجيلدخول
تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية
تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Digg  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Delicious  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Reddit  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Stumbleupon  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Slashdot  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Furl  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Yahoo  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Google  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Blinklist  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Blogmarks  تسجيل صفحاتك المفضلة في مواقع خارجية Technorati  

قم بحفض و مشاطرة الرابط .•:*¨`*:• منتديات جواهر ستار التعليمية•:*¨`*:•. على موقع حفض الصفحات

قم بحفض و مشاطرة الرابط منتديات جواهر ستار التعليمية على موقع حفض الصفحات
!~ آخـر 10 مواضيع ~!
شارك اصدقائك شارك اصدقائك شرح قصيدة لوحة الزمن
شارك اصدقائك شارك اصدقائك بحث كامل حول المحل التجاري في القانون الجزائري
شارك اصدقائك شارك اصدقائك الرقابة القضائية علي ممارسة السلطة التأديبية
شارك اصدقائك شارك اصدقائك إجراءات نزع الملكية للمنفعة العمومية
شارك اصدقائك شارك اصدقائك التعليق على نص المادة 60 من القانون المدني الجزائري
شارك اصدقائك شارك اصدقائك شرح مبسط عن طريقة استخدام المبرمجة sofi sp8 B
شارك اصدقائك شارك اصدقائك نبذة عن مكتبة الاسكندرية
شارك اصدقائك شارك اصدقائك أهم معابر الحضارة الإسلامية إلى أوروبا:
شارك اصدقائك شارك اصدقائك ][منتديات جواهر ستار][
شارك اصدقائك شارك اصدقائك :هل الإدراك يخضع لعوامل ذاتية أم موضوعية ؟
شارك اصدقائك شارك اصدقائك تحضير نص هل تغني الانترنيت عن المكتبة للسنة الثالثة 3 متوسط
شارك اصدقائك شارك اصدقائك تطور فنون النثر فى العصر الحديث:
شارك اصدقائك شارك اصدقائك حضيرات جميع دروس اللغة العربية للسنة الرابعة متوسط - المحور : دور الإعلام في المجتمع
شارك اصدقائك شارك اصدقائك تحضير نص الشعب الصيني للسنة الرابعة متوسط
شارك اصدقائك شارك اصدقائك موضوع العلوم الفيزيائية شهادة التعليم المتوسط 2015
اليوم في 8:45:54
أمس في 22:28:49
أمس في 22:28:15
أمس في 22:27:38
أمس في 22:27:09
أمس في 22:23:26
أمس في 22:18:01
أمس في 22:17:37
أمس في 22:17:12
أمس في 22:11:50
أمس في 22:11:23
أمس في 22:10:23
أمس في 22:03:31
أمس في 22:02:32
أمس في 22:01:54
إضغط عليشارك اصدقائكاوشارك اصدقائك لمشاركة اصدقائك!



منتديات جواهر ستار التعليمية :: منتدى التعليم المتوسط. :: منتدى السنة الثانية متوسط

إرسال موضوع جديدإرسال مساهمة في موضوع
شاطر

الأحد 21 سبتمبر - 23:38:39
المشاركة رقم:
Admin
Admin


إحصائيةالعضو

عدد المساهمات : 14913
تاريخ التسجيل : 16/06/2009
http://www.berberjawahir.com/
مُساهمةموضوع: حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


12
Corrigé des exercices de langue et des activités d’orthographe
LE CONTE
PROJET I SEQUENCE 1 VOCABULAIRE
:
les formules d’ouverture du conte/la famille de mots
I Les f
ormules d’ouverture du conte
1.
Je complète ces débuts de conte par la formule d’ouverture qui convient
: Il y a bien longtemps,
C’était il y a longtemps, Jadis, Il était une fois, Autrefois.
-
Il était une fois
, un homme qui avait de belles maisons à la vil
le et à la campagne, de la vaisselle
d'or et d'argent, des meubles en broderie, des carrosses dorés.
-
Jadis
, dans un royaume oublié de tous, vivait un roi juste et bon.
-
Autrefois
, lorsque le ciel était bas, si bas qu'il n'y avait pas de place pour les n
uages.
-
Il y a bien longtemps
, un homme qui avait sept fils et pas de fille... Il aurait pourtant voulu en avoir
une.
-
C’
était il y a bien longtemps
, un roi qui aimait tant les habits, qu'il dépensait tout son argent à sa
toilette.
2.
Je
rédige quatre phr
ases en utilisant des formules d’ouverture que je choisirai parmi celles
proposées dans l’exercice 1.
Il était une fois
, un roi qui régnait sur un pays très lointain...
Jadis
, vivaient un pauvre pêcheur et sa femme...
Autrefois
, dans un pays où le soleil ne b
rillait jamais vivait une vieille sorcière et sa fille...
C’était il y a bien longtemps
, dans une vaste et dangereuse forêt...
Il y a bien longtemps
, vivait une pauvre veuve avec son fils unique...
II la f
amille de mots
1.
Je complète le tableau comme dans l’exemple.
Noms
Adjectifs
Verbes
longueur
liberté
lenteur
tristesse
long
libre
lent
triste
longer
libérer
ralentir
attrister
2.
A partir des définitions suivantes, je retrouve les mots de la même famille
que «
terre
».
-
C’est l’action de se poser sur le sol pour un avion.
Atterrir
.
-
Lieu où se déroule un match de football.
Terrain
.
-
Mettre sous terre.
Enterrer
.
-
Synonyme de se cacher.
Se terrer
.
-
Action de faire sortir de terre.
Déterrer
.
3.
Je complète chaque
famille de mots par un nom commun.
13
-
encourager

courageux

un courage
-
musculature

musculaire

un muscle
-
fêter

festivités

une fête
-
inventer

inventif

une invention
-
fier

fièrement

une fierté
4.
Je retrouve le verbe de chaque famille de mot
s.
Chanson/chant/chanteur/
chanter
Chaud/chaudière/chaleur/
chauffer
Lait/allaitement/laitage/
allaiter
Etudiant/études/étudiante/
étudier
5.
A partir de l’image, je rédige des phrases contenant des mots de la même famille que «
mer
».
Les mots seraient
m
arin
;
marine
;
maritime
Le marin est sur son bateau.
Il y a une brise marine.
Très tôt le matin, il fait une sortie maritime.
PROJET I SEQUENCE 1 GRAMMAIRE
:
les compléments circonstanciels
1.
Je souligne les compléments circonstanciels des phrases suiv
antes.
-
Le chasseur emmena Blanche Neige
dans la forêt
.
-
Le Petit Chaperon Rouge alla
joyeusement
rendre visite à sa grand
-
mère.
-
Les deux frères gagnaient
pauvrement
leur vie
en allant à la pêche.
-
Au lever du jour
, les trois hommes partirent chasser.
-
Le Peti
t Poucet marcha
toute la nuit.
-
Le pauvre vieillard habitait
en dehors du village.
-
Le pêcheur et sa femme se retrouvèrent
dans leur petite cabane.
-
Au bout d’un mois
, Barbe
-
Bleue quitta sa femme.
2.
Je recopie les phrases, souligne les compléments circonstan
ciels (C.C) et précise s’il s’agit d’un
(C.C.L), (C.C.T) ou (C.C.M).
-
Pendant toute la journée
(CCT), Blanche Neige nettoya toute la maison des sept nains.
-
La vieille sorcière prépara sa potion magique
durant toute la soirée.
(CCT)
-
Sans méfiance
(CCM), le
s garçons allèrent
près de la grotte.
(CCL)
-
Les pauvres enfants crièrent
avec effroi
(CCM) quand ils virent le lion sortir de sa tanière.
3.
Je rédige un court texte dans lequel j’utiliserai le complément circonstanciel de temps, de lieu et
de moyen.
Très
tôt
le matin
(CCT), trois pêcheurs sortirent
en mer
(CCL). Arrivés, au large
des côtes
(CCL),
ils furent surpris par un vent qui se déchaînait de plus en plus. Les pauvres marins se mirent à ramer
comme
des fous
(CCM) pour sauver leurs vies. Soudain, il
se mit à pleuvoir
avec violence
(CCM). Les
trois hommes comprirent alors que c’était la sorcière Malvina qui venait se venger...
PROJET I SEQUENCE 1
CONJUGAISON
: morphologie et valeurs
1.
Je recopie les phrases dont les verbes sont conjugués à l’imparfait
de l’indicatif.
14
-
Une haute montagne
dominait
le village des géants.
-
Quand tu
étais
petit, tu
aimais
les contes de fées
-
Nous
criions
à tue tête.
2.
J’écris les verbes entre parenthèses à l’imparfait de l’indicatif.
-
Les parents de Hansel et Grëtel
étaient
tr
ès pauvres.
-
Le petit Poucet
croyait
retrouver aisément son chemin.
-
Cosette
déposait
son fardeau à terre.
-
Nous
choisissions
un conte intéressant à lire.
-
Alice
s’ennuyait
, auprès de sa sœur qui lisait.
-
Tu
saisissais
une allumette et le feu jaillissait.
-
Je
vo
ulais
apprendre à écrire des contes.
3.
J’écris les phrases en mettant le sujet au pluriel. Je fais les transformations nécessaires.
Ex
: L’an dernier,
j
’allais au tennis.
L’an dernier, nous allions au tennis.
-
Quand il était petit, mon enfant é
coutait toujours cette histoire avec plaisir.
Quand ils étaient petits, mes enfants écoutaient cette histoire avec plaisir.
-
Ce soir là, une étoile brillait dans le ciel.
Ce soir là, les étoiles brillaient dans le ciel.
-
Avant, tu partais en vacances au mois
d’août, n’est
-
ce pas
?
Avant, vous partiez en vacances au mois d’août n’est
-
ce pas
?
4.
Je construis un court texte (3 à 4 phrases), en mettant les verbes à l’imparfait de l’indicatif
.
Quand
j’étais
enfant, je partais chaque été en vacances chez mes gran
ds
-
parents. Ils
habitaient
une grande maison à la campagne. Je
retrouvais

-
bas mes jeunes cousins. Nous
nous
amusions
beaucoup ensemble. On
faisait
des randonnées à travers champs, nous
nagions
dans un
fleuve tout prés de là. Mon grand
-
père nous
gâtait
b
eaucoup.
PROJET I SEQUENCE 1
ORTHOGRAPHE
: l’imparfait des verbes en «
cer
»,
«
ger
»,
«
yer
»,
«
ier
»
1.
J’écris les verbes à l’imparfait de l’indicatif.
-
Les coureurs
s’élançaient
dans la dernière ligne droite.
-
Tu
exigeais
une réponse rapide.
-
Vous
partagi
ez
votre repas avec des amis.
-
Le menuisier
perçait
un trou très profond dans le mur.
-
J’
annonçais
la bonne nouvelle à tout le monde.
2.
Je mets les
verbes de ces phrases à l’imparfai
t de l’indicatif.
-
Les chiens
broyaient
des os.
-
Vous
payiez
la facture d’élec
tricité.
-
J’
essayais
sans arrêt de lui téléphoner.
-
Chaque matin, nous
envoyions
un message à nos parents.
3.
Je complète les phrases suivantes par un des verbes proposés que je mets à l’imparfait de
l’indicatif.
Confier

s’appuyer

avancer

jouer

enco
urager

s’ennuyer.
-
Nous vous
confiions
notre secret.
15
-
Tu
avançais
lentement mais sûrement dans la forêt dense.
-
Mon grand
-
père
s’appuyait
sur sa canne.
-
Mimine et Nina
s’ennuyaient
lorsqu’elles étaient privées de télévision.
-
Mon camarade et moi
encouragions
notre équipe.
4.
Je
construis 4 phrases en utilisant les verbes suivants
: crier

songer

placer

essuy
er.
-
Les spectateurs
criaient
à tue
-
tête.
-
Nous
songions
à l’avenir de leurs enfants.
-
Ils
plaçaient
leurs économies en banque.
-
Tu
t’essuyais
les pieds sur le paillasson avant d’entrer à la maison.
PROJET I SEQUENCE 2
VOCABULAIRE : les mots qui structurent un conte/le vocabulaire du
merveilleux
I Les mots qui structurent un conte
1.
Je souligne les connecteurs utilisés dans le texte.
Le Peti
t Chaperon rouge partit rendre visite à sa grand
-
mère.
Soudain,
elle rencontra compère le loup
qui eut envie de la manger
;
mais
il n’osa pas
à cause
de quelques bûcherons qui étaient dans le bois.
2.
Je complète cet extrait de conte avec les connecteurs su
ivants :
dès que, le lendemain, lorsque,
aussitôt.
Ils installèrent l’oiseau d’or dans le vestibule.
*...+
Le
lendemain
, les habitants défilèrent devant
la cage d’or.
*...+
La nouvelle vint aux oreilles du roi qui voulut voir cet étrange phénomène.
Au
ssitôt
,
il se rendit à la maison des deux jeunes gens.
Dés qu
’il entra, il fut ébloui par la beauté d’Aziza et
décida de s’emparer de l’oiseau d’or. Mais, au grand étonnement de tout le monde,
lorsque
le
cortège royal parut, la voix mélodieuse se tut.
Con
te algérien
3.
Je rédige trois phrases en utilisant des connecteurs de mon choix.
(A titre indicatif)
-
Il sortit de chez lui,
aussitôt
des dizaines d’admirateurs accoururent vers lui.
-
Nous avançâmes prudemment
car
le brouillard empêchait de voir plus
loin.
-
Quelques mois
après
, le sorcier revint frapper à leur porte.
-
Depuis
ce jour là, on ne vit plus le vieil ogre.
II Le vocabulaire du merveilleux
1.
J’associe
(en ayant recours au dictionnaire)
les mots suivants à leur définition :
un elfe

un lu
tin

un ogre

un gnome

une licorne
.
A
-
Petit génie vif et malicieux.
Le lutin
B
-
Cheval qui porte une corne au milieu du front.
Une licorne
C
-
Petit génie ailé.
Un elfe
D
-
Petit génie laid et difforme.
Un gnome
E
-
Un être immense et souvent ple
in (recouvert) de poils.
Un ogre
16
2.
Je trouve la définition qui correspond à chacun des noms suivants :
un maléfice

un parchemin

un philtre

une prédiction
-
un talisman.
-
boisson magique :
un philtre
-
mauvais sort jeté à quelqu'un pour lui nuire :
un
maléfice
-
Objet auquel on attribue un pouvoir magique et bénéfique :
un talisman
-
Parole par laquelle on annonce ce qui va arriver :
une prédiction
-
Peau de bête sur laquelle on écrivait :
un parchemin
3.
Je rédige de courtes phrases en introduisant des pers
onnages imaginaires de contes
: fée,
sorcière, mage. Je tiens compte que la sorcière vient toujours perturber l’atmosphère paisible du
château.
-
La petite fille riait aux éclats, jouait, cueillait des fleurs sauvages, quand elle entendit un bruit
étrange
venu des buissons. Elle s’avança doucement, terrifiée. Soudain une étrange créature
surgit et la saisit par la taille
: c’était Naïna, la vieille sorcière.
-
Assis en plein milieu de la forêt, adossé à un jeune
arbre,
le jeune prince songeait à la jeune
princesse retenue prisonnière par le vieux mage qui régnait en maître dans le vieux fort.
Soudain, une créature tenant une baquette magique
le tira de ses songes : c’était la fée qui
venait l’aider à délivrer la belle jeune fille.
PROJET I SEQUENCE 2
GR
AMMAIRE
: les valeurs de l’imparfait et du passé simple
1.
Je précise la valeur de l’imparfait dans les phrases suivantes : répétition, durée ou description.
-
Des arbres majestueux se dressaient autour du château.
(description)
-
Le chasseur écoutait les bruit
s de la montagne, lorsqu’il perçut le feulement d’un lynx.
(durée)
-
Tous les jours, le jeune prince rendait visite au vieux sorcier.
(répétition)
-
A chaque fois qu’il nous parlait
(répétition)
de son enfance, son regard brillait de nostalgie.
(description)
-
I
l allait et venait sans cesse sous la fenêtre de la princesse.
(répétition)
-
Il avait coutume de venir nous voir deux fois par semaine.
(répétition)
-
Sa maison était grande.
(description)
2.
Je précise la valeur du passé simple dans les phrases suivantes
:
a
ction brève, action délimitée dans le temps, répétition.
-
Un centaure surgit alors devant le héros.
(action brève)
-
Le prince fit plusieurs fois sa demande à sa future femme.
(répétition)
-
La princesse se leva et se précipita vers la fenêtre.
(
action délimité
e dans le temps)
-
Il fallut près d’une journée pour traverser la forêt.
(action délimitée dans le temps)
-
Ce fut à ce moment précis que le prince révéla sa véritable identité.
(action brève)
3.
Je choisis la forme correcte du verbe dans le conte suivant.
L
a
maison de Geppetto (
était)
une petite pièce en rez
-
de
-
chaussée qu’ (
éclairait)
une soupente.
Le mobilier (
était)
des plus rudimentaires : un siège bancal, un mauvais lit et une table complètement
délabrée. Au fond de la pièce (
brûlait)
un feu dans une p
etite cheminée. Mais ce feu (
était
) peint sur
17
le mur. Une casserole, peinte elle aussi, (
bouillait
) joyeusement près du feu envoyant un nuage de
vapeur
qui
(
semblait
) être de la vraie vapeur.
Arrivé chez lui, Geppetto
(
choisit)
sans attendre ses
outils et
se (
mit)
à tailler le morceau de bois afin de confectionner sa marionnette. «
Quel nom lui
donner ?
» se (
demanda)
-
t
-
il. «
Je l’appellerai bien Pinocchio. Ce nom lui portera bonheur.
» Il
(
commença
) par sculpter la chevelure, puis le front et les yeux.
Pi
nocchio,
Carlo Collodi
PROJET I SEQUENCE 2
CONJUGAISON
: le passé simple de l’indicatif
1.
Dans les phrases suivantes, j’indique les verbes qui sont conjugués au passé simple.
-
Le prince
ramassa
la pantoufle.
-
Elle portait une couronne sur la tête.
-
Vous
réfléchîtes
à la façon de vous débarrasser de l’ogre.
-
A ce moment là, une grenouille
bondit
hors de l’eau.
-
La reine
fut
très heureuse d’apprendre la nouvelle.
-
La fée
réussit
à exa
ucer le vœu de Cendrillon.
2. J’écris les verbes entre parenthèses au passé simple.
Afin de fêter mon anniversaire, je
dressai
la liste de tous les invités. Le jour venu, nous
organisâmes
un bal masqué, mes amis
se déguisèrent
. Egal à lui
-
même, Anis
porta
un costume de bouffon alors
que Camélia nous
surprit
avec une belle robe de princesse.
3. Je complète la grille de mots croisés en mettant chaque verbe au passé simple.
1




توقيع : berber





الأحد 21 سبتمبر - 23:39:19
المشاركة رقم:
Admin
Admin


إحصائيةالعضو

عدد المساهمات : 14913
تاريخ التسجيل : 16/06/2009
http://www.berberjawahir.com/
مُساهمةموضوع: رد: حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


.
A partir de la terminaison du verbe
conjugué, je trouve le
pronom personnel correspondant.
-
Nous
chantâmes en chœur
-
Nous
partîmes très tôt au large
-
Ils/
elles
rend
irent visite à leur sœur
-
Je
cherchai à connaître la vérité
-
Vous
fîtes plaisir aux autres grâce à votre générosité
-
Je/
tu
prenais des risques (attention c’est un verbe à l’imparfait
! Au passé simple
: Je/tu pris.)
PROJET I SEQUENCE 2
ORTHOGRAPHE
:
les homophones lexicaux
1. Je complète par conte, compte, comte.
-
Je
compte
l'argent de ma tirelire.
-
Le
comte
est rentré au château.
-
Le professeur nous a lu un
conte
merveilleux.
-
Grand
-
mère nous
conte
des histoires de loups.
-
«
Le
compte
est bon
» me dit mon épicier.
2.
Je complète par court, cour, cours.
-
Allez jouer dans la
cour
.
-
C’est l’heure de mon
cours
de danse
-
Les joueurs de tennis sont sur le
court
.
-
Le pantalon de mon grand
-
père est trop
court
.
3.
Pour chacun des mots soul
ignés, je propose un homophone et l’emploie dans une phrase.
-
L’agent a infligé une
amende
au chauffard. J’ai mangé un gâteau aux amandes.
-
C’est à Biskra qu’on trouve les meilleures
dattes
. Donne
-
moi la date de ton départ.
-
Le
chant
des oiseaux annonce le p
rintemps. Ce champ de blé appartient à mes grands
-
parents.
-
La
mer
est calme aujourd’hui. Le maire de la ville visite notre école.
4.
Exercice de dictée.
5.
Je rédige un court texte dans lequel j’utilise des homophones de mon choix.
(A titre indicatif)
Nous prendrons immédiatement
le car
qui mène à Draria. Si tout se passe bien, nous serons là
-
bas dans un
quart
d’heure. Il est très important d’arriver à l’heure
car
le moindre retard nous
attirerait des ennuis avec le directeur de l’entreprise.
PROJET
I SEQUENCE 3
VOCABULAIRE
: le portrait
1.
Les mots de la liste A désignent un trait de caractère. Chacun des mots peut trouver son
antonyme dans la liste B. Je recopie les couples ainsi formés.
Sage :
bavard
; sociable
: sauvage
; pacifique
: bagarreur
;
fidèle
: traitre
;
généreux
: avare
;
sincère
:
hypocrite
; calme
: nerveux
; dynamique
: mou
;
sympathique
: antipa
thique
;
souriant
: grincheux.
19
2.
Je c
lasse les mots suivants selon qu’ils renvoient à des qualités ou à des défauts.
La méchanceté

l’égo
ïsme

la franchise

la générosité

la médisance

la douceur

le courage

la bravoure

la bonté

la tricherie

la loyauté.
3.
Je complète les expressions suivantes à l’aide des mots : un clou

un œuf

un renard

un ver

une pie

une taupe

une tortue

un coquelicot

un pou.
Lent comme
une tortue
; Bavard comme
une pie
; Rusé comme
un
renard
; Nu comme
un ver
;
Chauve comme
un œuf
; Myope comme
une taupe
; Maigre comme
un clou
; Laid comme
un pou
;
Rouge comme
un coquelicot
.
4.
Je classe les adjectifs suivants selon la partie du corps
qu’ils décrivent (je me sers
du
dictionnaire).
ret
roussé

bridés

charnues

globuleux

mince

trapu

oval

longs

aquili
n

large

frisés

anguleux

fines

ronds

arqués

bombé

décollées.
-
Yeux
: bridés, globuleux, ronds
-
Nez
: retroussé, aquilin
-
Oreilles
: décollées
-
Lèvres
: charnues, fin
es
-
Front
: bombé, large
-
Cheveux
: frisés, longs
-
Corps
:
mince, trapu
-
Visage
:
anguleux, oval
-
Sourcils
: arqués
PROJET I SEQUENCE 3
GRAMMAIRE
: les expansions du nom, l’adjectif et le complément du nom
1.
Je souligne tous les adjectifs qualificatifs de l’
extrait de conte ci
-
dessous.
Il était une fois un ogre, un
vrai
géant qui vivait tout
seul.
Comme la plupart des ogres, il avait
des dents
pointues
,
une barbe
piquante
,
un nez
énorme
et un
grand
couteau. Il était toujours de
mauvaise
humeur et avait
toujours faim. Ce qu’il aimait le plus au monde, c’était de manger des
petits
enfants à son petit
-
déjeuner.
Le géant de Zéralda, TT Ungerer
2.
Je souligne tous les compléments du nom du texte ci
-
dessous.
Aïcha avait un visage
de princesse
avec des joue
s
de poupée
, un sourire
de star
et un regard
de
lynx.
Elle portait une
robe
à fleurs
, un tablier
à rayures
, et des ballerines
en daim
. C’était sa tenue
Qualités
Défauts
La franchise
La générosité
La douceur
Le courage
La bravoure
La bonté
La loyauté
La méchanceté
L’égoïsme
La médisance
La tricherie
20
préférée. Elle aimait beaucoup aller dans la forêt car elle adorait l’odeur
de l’herbe
fraîche et le
gai
chant
des oiseaux...
3.
Je transforme comme dans l’exemple suivant, puis souligne le complément du nom.
Ex. Les amis partent.
Le départ
des amis
.
Les Algériens sont victorieux. La victoire
des algériens
.
L’artiste se maquille. Le maquillage
de l’artiste
.
Les invités sont arrivés. L’arrivée
des invités
.
Le film est sorti. La sortie
du film
.
Le bus démarre. Le démarrage
du bus
.
L’hirondelle vole. Le vol
de l’hirondelle
.
Le frère du souverain fabule. Les fabulations
du frère
du souverain
.
PROJET I SEQUENCE
3
CONJUGAISON
:
le passé simple des verbes du 3
ème
groupe
1.
Dans l’extrait de conte suivant, je souligne les verbes conjugués au passé simple.
Lorsqu'il
fut
en âge de prendre femme, son père
obtint
pour lui la main de la fille du sultan
voisin. La
sultane voyant son fils en bonne santé oublia le mauvais rêve jusqu'au jour où le prince
vit
une jeune fille qui avançait vers lui en titubant. Elle
fit
quelques pas puis
s'écroula
. La cruche
se
cassa
en plusieurs morceaux et l'eau
se répandit
sur le sol
...
Conte berbère
2.
Je mets les verbes de ces extraits de contes au passé simple.
-
La sorcière
se
mit
en colère et
jeta
un mauvais sor
t à
la fillette. Mais celle
-
ci
courut
aussi vite
qu’elle
put
et
réussit
ainsi à éviter les rayons maléfiques.
-
Il
fit
appel à tout son courage pour entrer dans cette grotte. En avançant, il
vit
une lumière. Il
n’
eut
aucun mal à s’en approcher et
découvrit
qu
’elle provenait d’un chaudron en or. Il en
fut
bien étonné.
-
Le pauvre homme,
se
mit
alors en marche, d’une région à une autre, jusqu’à ce qu’il
vit
au loin un
village. Là, il
rencontra
un vieillard qui lui
demanda
: «
D’où venez
-
vous mon ami
?
» L’homme
r
épondit
: «
Le village d’où je viens est loin.
»
PROJET I SEQUENCE 3
ORTHOGRAPHE
: l’accord de l’adjectif qualificatif
1. J
’accorde l’adjectif avec le nom qu’il qualifie.
-
Cette
jeune princesse est
ravissante
.
-
Elle a des cheveux noirs qui tombent joliment sur ses épaules.
-
J'ai apporté ma petite trousse pour vous aider à faire vos devoirs.
-
Il y a de belles fleurs dans mon jardin.
-
La reine porte un magnifique collier de perles rares.
-
Nous aimons
les journées printanières.
2.
Je réécris le texte suivant en remplaçant «
reine
» par «
roi
» et «
fille
» par «
garçon
». Il y a des
modifications dont je dois tenir compte.
Il était une fois un roi qui vivait avec ses deux beaux et gentils g
arçons. Quand le roi devint
vieux, il dit à l’aîné des princes
:





توقيع : berber





الأحد 21 سبتمبر - 23:41:19
المشاركة رقم:
Admin
Admin


إحصائيةالعضو

عدد المساهمات : 14913
تاريخ التسجيل : 16/06/2009
http://www.berberjawahir.com/
مُساهمةموضوع: رد: حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


21
-
Mon fils, je te remets cette couronne, je suis las de régner...
3. J
e mets au féminin pluriel les adjectifs suivants.
menteuses ; cruelles ; actives ; légères
; anciennes
; chaudes
; antéri
eures
; complètes
; parfaites
;
peureuses
; sages.
4. Je rédige 4 phrases contenant des adjectifs choisis dans la liste ci
-
dessus.
-
La cruelle sorcière
a empoisonné Blanche Neige.
-
Les anciens élèves
du collège sont venus rendre visite à leurs professe
urs.
-
Le paysage
était si parfait
que je nous voulais pas en détacher les yeux.
-
Ce vieux monsieur
est très actif pour son âge.
PROJET I SEQUENCE 4
VOCABUL
AIRE : les formules de clôture/l
es substituts lexicaux
I les formules de clôture
1.
Je complète les situations finales suivantes en introduisant la formule de clôture adéquate.
-
A compter de ce jour
,
le prince et la princesse vécu
ren
t heureux et eurent beaucoup d’enfants.
-
A partir
de ce jour
, tous les sujets du roi respectaient le chevalier.
-
Le Roi épousa la fille du charbonnier et,
ainsi
, tout le village adopta la nouvelle Reine.
-
Aussitôt
,
le Loup se jeta sur l’Agneau et le dévora.
-
Enfin
,
le Roi rendit le pêché à la fillette qui
retrouva ainsi la musique enchantée des clochettes
d’argent de son arbre miraculeux.
-
Depuis ce jour
,
le crocodile vit au fond du lac.
2.
Parmi les expressions suivantes, je retrouve celles qui introduisent une situation finale.
Il était une fois

à dater
de ce jour
-
un jour

un beau matin

depuis ce jour

jadis

à compter de
ce moment.
3. Je rédige une courte phrase dans laquelle j’utilise une formule de clôture de mon choix.
A dater
de ce jour
,
j’ai décidé de ne plus m’aventurer seule sur une rou
te déserte.
II les substituts lexicaux
1. Je barre l’intrus.
enfant

garçon

employé

galopin

môme.
maison
-
habitation
-
bureau

demeure

résidence.
gâterie

sucrerie

confiserie

fruit

bonbon.
charme
-
distinction
-
élégance

lourdeur
-
esthétique
.
2. Dans chacune de ces listes, je souligne le mot générique.
cardigan
-
short
-
vêtement
-
jupe
-
ch
emise.
chat
-
félin
-
guépard
-
ly
nx
-
lion.
mule
-
âne
-
cheval
-
équidé
-
zèbre.
pamplemousse
-
orange
-
agrume
-
citron
-
mandarine.
appartement
-
demeure
-
maison
-
villa
-
palais.
22
3. Je lis le texte suivant, puis
je
complète le tableau en utilisant les expressions en gras
.
Manon descendit de son arbre : mais en sautant sur le sol,
la jeune fille
vit luire un objet dans
l'herbe
.
C'était
le couteau
de l'aventurier. Elle regarda longuement
la lame
et pensa que
le jeune
homme
reviendrait chercher
son arme
... Comme à regret, e
lle le posa bien en vue sur une pierre.
Elle se dit : « Le premier qui passera va sûrement le mettre dans sa poche.»
Elle revint sur ses pas, hésita un instant, puis elle reprit
sa trouvaille
.
« Si
mon sauveur
revient,
je le verrai et je le
lui
ren
drai.»
Marcel PAGNOL,
Manon des Sources
Noms
Substituts
Manon
L’objet
L’aventurier
La jeune fille
Le couteau, la lame, son arme, sa trouvaille
Le jeune homme, mon sauveur
PROJET I SEQUENCE 4
GRAMMAIRE
: les substituts grammaticaux
1.
J’indique à q
ui renvoient les pronoms personnels soulignés.
-
Le miroir dit à la reine : «
Vous
êtes belle, mais Blanche Neige est la plus belle.
»
(Vous
:
la
reine)
-
L’ogre sent que la petite fille veut fuir, alors sans trop tarder,
il
la
saisit.
(il
: l’ogre ;
la
: la petite fille)
-
Le jardinier plus d'une fois projeta de
le
couper pour en faire du bois de chauffage, mais trop
occupé par ailleurs,
il
remit chaque fois cette tâche à plus tard. (le
: l’arbre ; il
:
le jardinier)
2.
Je complète avec les pronoms il, el
les, ils :
Au Moye
n Age la vie des paysans était
difficile.
Ils
travaillaient très durement. Le seigneur
s’appropriait la plus grande partie de leur récolte.
Il
prélevait aussi des impôts, et
il
les obligeait à faire
des corvées. La vie des femmes
était aussi très pénible car
elles
travaillaient dur.
3.
Je complète le tableau par les pronoms personnels soulignés.
Le petit Poucet s’étant approché de l’ogre endormi,
il
tira doucement ses bottes et
les
mit aussitôt.
Elles
étaient très grandes mais co
mme
elles
étaient magiques,
elles
avaient le don de s’agrandir ou
de se rapetisser selon la jambe de celui qui
les
chaussait.
Il
alla trouver la femme de l’ogre. « Votre
mari, l
ui
dit le petit Poucet, est en grand danger. Des voleurs ont juré de
le
tuer s’
il
ne
leur
donnait pas
tout son or. » La femme, très effrayée,
lui
donna aussitôt tout ce qu’
elle
avait.
Petit poucet
Ogre
Femme de l’ogre
Bottes magiques
Il
Il
lui
Le
il
Lui
elle
Les
Elles
Elles
Elles
les
*
«
Leur
»
est un intrus, il remplace les v
oleurs
4.
Je recopie les phrases suivantes en remplaçant les mots soulignés par les pronoms qui
conviennent.
La sorcière
le suit
.
/
Elle
rencontre le loup. / La sorcière lui parle. / Le loup la dévore. /
Il
a peur de la
23
sorcière. / Le loup lui ment.
PR
OJET I
SEQUENCE 4
ORTHOGRAPHE
:
les homophones grammaticaux
1.
Je complète par «
ces
» ou «
ses
».
-
En quittant le vestiaire, le gardien de but a pris
ses
gants et
ses
chaussures.
-
Ces
roses et
ces
tulipes sont magnifiques.
-
Il a perdu
ses
clés et
ses
papier
s.
-
Préfères
-
tu
ces
contes à ceux
-
là ?
-
Affiche
-
moi
ces
dessins mais pas ceux
-
là.
-
Amine refuse de prêter
ses
affaires à
ses
amis.
-
Ces
gros nuages sont menaçants.
-
Il a retroussé
ses
manches puis il a jardiné.
2.
Je choisis l’homophone qui convient «
ce
» et «
se
»
-
C
e
garçon merveilleux s’appelle Farid.
-
Qu’est
-
ce
qui s’est passé
ce
matin ?
-
Ce
n’est pas ta faute Mélodie !
-
Mes parents
se
sont fâchés contre moi.
-
Le bébé
se
réveille très tôt.
3.
Je complète par «
ce
» ou «
se
».
-
On peut
se
rencontrer à la gare
.
-
Ce
microscope est bien réglé.
-
Il ne
se
plaint jamais.
-
Ils
se
sentent concernés par l’environnement.
-
J'aime
ce
feuillage d'automne.
-
Il raconte qu'il
se
fait beaucoup de soucis.
-
Il faut
se
taire pour pouvoir
se
concentrer.
4.
Je choisis l’homophone qui c
onvient.
-
Ces fleurs sont toutes fanées ;
c’est
sans doute que Samia les a trop arrosées.
-
Elle
s’est
bien préparée pour le championnat de basket.
-
Elle sait que son frère
s’est
caché pour lui faire peur.
-
Elle mériterait de gagner,
c’est
vrai !
-
Sais
-
tu ce qu
i vient de m’arriver ?
C’est
incroyable.
5.
Je complète par « c’est » ou « s’est ».
Elle
s’est
levée très tôt ce matin. Chez elle,
c’est
une habitude. Elle ne
s’est
pas pressée car
c’est
un jour férié. Le soleil
s’est
mis à briller après l’averse. Ell
e
s’est
tout de suite réjouie
de
sortir.
C’est
avec plaisir qu’elle
s’est
préparée.
C’est
sa sœur qui l’accompagna. Elle
s’est
habillée
comme elle




توقيع : berber





الأحد 21 سبتمبر - 23:41:53
المشاركة رقم:
Admin
Admin


إحصائيةالعضو

عدد المساهمات : 14913
تاريخ التسجيل : 16/06/2009
http://www.berberjawahir.com/
مُساهمةموضوع: رد: حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


24
LA FABLE
Projet II
SEQUENCE
VOCABULAIRE
: le champ lexical/la synonymie
I le champ lexical
2.
Dans chaque liste
,
je barre l’intrus, puis donne un nom au champ lexical.
peur
-
joie
-
tristesse
-
colère
-
travail
:
sentiment
cime
-
vallée
-
valise
-
alpage
-
sommet
:
montagne
pré
-
vague
-
coquillage
-
algues
-
océan
:
mer
champ
-
ferme
-
village
-
pré
-
train
:
campagne
3.
Je trouve cinq mots qui appartiennent au champ lexical de chaque saison :
le printemps
: fleur
ir, coccinnelle, papillon, hirondelle, chanter, fruit
,
équinoxe*,
...
l'été
:
chaleur,
soleil, va
cances, voyager, nager, plage,
sueur, climatisation,
...
l'automne
:
feuilles, jaune,
doré, gris, triste
sse
,
mélancolie, récoltes, équinoxe*
, orages,
...
l'hiver
:
Pluie, neige, froid, ski, manteau, verglas, chauffage,
polaire, luge,
...
*
dates où le jour et la nu
it ont des durées égales
II La synonymie
1.
Je donne un synonyme à chacun des mots en gras.
1.
Je lis le texte puis
je
relève le champ lexical du mot «
animal
».
Le soir après l’école, au cours de nos interminables promenades dans la palmeraie, mon oncle
m’apprit à distinguer
les oiseaux
par leurs
cr
is
et leur
plumage
, les
animaux
par leurs
empreintes
et
leurs
odeurs
. C’est ainsi que je sus que les oiseaux ou les animaux pleurent et rient. Nombreux sont
ceux qui ne savent pas que dans une palmeraie vivent toutes sortes d’
insectes
et d’animaux
: des
sc
orpions
,
des
vipères
,
des
lézards
, des
sauterelles
,
des
mouches
et des
moustiques
. Mais aussi des
ânes
, des
chèvres
,
des
moutons
, des
boucs
et des
dromadaires
.
Je fis la connaissance avec ces
êtres
divers qui composent la
faune
des
palmeraies.
Une enfance
dans le M’zab, Abderrahmane Zakad
4. Je
rédige un texte sur l’hiver
en utilisant des noms, des adjectifs, des verbes.
(A titre indicatif)
Cette année l’hiver
fut très
rude
. Il
a
plu
tout le temps, il a même beaucoup
neigé
en montagne.
C
’était une très bel
le occasion pour aller
dans une
station de ski
nous initier à ce sport tellement
difficile. J’avoue qu
e mes fréquentes chutes ne m’amusaient guère
, de plus j’avais très
froid
, mes
mains étaient
gelées
malgré la grosse
paire de gants
que je portais. J’ai vi
te fait de retourner
au
chalet
. J’ai passé la journée près d’une
cheminée
où crépitait un bon
feu
.
25
Un agneau
se désaltérait
dans le courant d’une onde
limpide
=
claire
Le loup rencontre
un
dogue
aussi
puissant
que beau
= fort
La belle les trouva trop
chétifs
= maigres
4.
Je
remplace le verbe faire par un d
es synonymes suivants.
Couper
du bois
-
composer
un bouquet
-
réussir
une carrière
-
pratiquer
du tennis
-
construire
une
maison
-
allumer
du feu
5.
Je
recopie les phrases en remplaçant le mot verre par un des synonymes suivants.
Les
lunettes
qu’il porte sont teintées.
Pierr
e a bu plusieurs
gobelets
d’eau.
La
glace
du miroir est rayée.
P
rojet II
SEQUENCE
1
GRAMMAIRE
: les valeurs du présent de l’indicatif
2. J’écris
deux à deux les mots synonymes.
L
uire
/
briller

vieux
/
ancien

fouiller
/
chercher

clairsemé
/
rare

ridicule
/
risible

extraire/
enlever
.
3.
Je chasse l’i
ntrus dans chaque liste de mots.
-
f
rayeur
-
peur
-
panique
-
joie
-
frousse.
-
i
mmense
-
grand
-
minuscule
-
large
-
gigantesque.
-
f
igure
-
visage
-
épaule
-
frimousse
-
face.
6.
Je construis trois phrases avec les synonymes du verbe «
mettre
».
Dresser

Amina dresse la table
.
E
nfiler

J’enfile rapidement mon manteau.
Poser

Il pose le livre sur l’étagère.
1.
J’indique la valeur du présent dans les phrases suivantes : présent de vérité générale ou présent
d’énonciation.
Les Musulmans sacrifient le mouton à chaque fête de l’Aïd El Adha
.
P
r
ésent de vérité générale
Après le spectacle, nous rentrons chez nous.
P
résent d’énonciation
.
Les aigles s’emparent de leurs proies à l’aide de leurs serres.
Pr
ésent
de vérité générale
Un triangle isocèle possède deux côtés égaux.
P
résent de vérité généra
le
Je regarde un film d’aventures.
P
résent d’énonciation
Les mots « découvrir » et «démonter»
possèdent le même préfixe.
P
résent de vérité générale
La raison du plus fort est toujours la meilleure.
P
résent de vérité générale
2.
Dans les extraits de fable
s suivants, je souligne les verbes au présent puis
je
donne leurs valeurs
.

Un Astrologue con
templait les astres en marchant
: il eût beaucoup mieux fait de regarder à
ses pieds ; car tandis qu'il
lève
les yeux et les
tient
toujours fixés vers le ciel, voi
ci que sans
voir un puits qu'on avait creusé sur son chemin, il en
approche,
et de si près, qu'il s'y
précipite
et s'y
noie.
(Esope)
Présent
de narration

Rien ne
sert
de courir ; il faut partir à point.
(La Fontaine) Présent de vérité générale
26

On
racont
e
qu’une cigogne nichait dans un bosquet, près
d’un étang
.
(Ibn Moukafâa)
Présent
de narration
Projet II
SEQUENCE
I
CONJUGAISON
: Le présent de l’indicatif
1.
J
’écris les verbes entre parenthèses au présent de l’indicatif.
On
raconte
que deux canards et u
ne tortue vivaient près d’un étang où poussait une herbe
abondante. Les deux canards et la tortue étaient liés d’amitié et d’affection.
Il advint que l’eau de l’étang tarit ; alors les deux canards vinrent faire leurs adieux à la tortue et lui
dirent :
«
Res
te en paix, amie ; nous
quittons
cet endroit car l
’eau
commence
à manquer ».
« Le manque d’eau, leur
dit
la tortue, m’
affecte
plus que to
ute autre créature, car je
suis
comme la
barque : je ne
peux
vivre que là où l’onde
abonde
.
Tan
dis que vous deux, v
ous
pouvez
survivre
partout ; emmenez
-
moi donc avec vous. »
Ils acceptèrent.
« Comment ferez
-
vous pour me
porter ? »
d
emande
-
t
-
elle.
« Nous prendrons chacun le bout d’une branche, dirent
-
ils, et tu te suspendras, avec ta bouche, par
le milieu alors que nou
s volerons avec toi dans les airs.
Mais garde
-
toi, si tu
entends
les gens parler,
de prononcer un mot. »
Puis ils la portère
nt et volèrent dans les airs.
« C’est incroyable, dirent les gens lorsqu’ils les virent,... Une tortue e
ntre deux canards qui la
por
tent.
»
La tortue et les deux canards,
Ibn Al Muquaffa




توقيع : berber





الأحد 21 سبتمبر - 23:46:51
المشاركة رقم:
Admin
Admin


إحصائيةالعضو

عدد المساهمات : 14913
تاريخ التسجيل : 16/06/2009
http://www.berberjawahir.com/
مُساهمةموضوع: رد: حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


27
Projet II
SEQUENCE
2 VOCABULA
IRE
: les verbes introducteurs de paroles/Vocabulaire de la fable
I Les verbes introducteurs de parole
1.
Je relie chaque verbe à sa définition.
Balbutier
-
chuchoter

bredouiller

marmonner.
S’exprimer d’une manière précipitée et confuse
.
B
redouiller
.
S’exprimer en articulant mal, d’une manière confuse ou hésitante.
B
albutier
.
Murmurer entre ses dents, d’une manière confuse ou avec hostilité.
Marmonner.
Dire d’une voix basse, sans vibration des cordes vocales.
C
huchoter
.
2.
Je
c
hoisis le verbe intro
ducteur qui convient pour chacune des phrases suivantes.
-
Le commissaire de police
ordonne
la libération du suspect
.
-
Le juge
conseille
solennellement au voleur de gagner désormais sa vie honnêtement.
-
Le délinquant, plein de remords,
reconnaît
devant le tribunal qu’il a eu tort d
e voler le sac de la
vieille dame.
-
Nadia
murmure
discrètement quelques mots à son voisin.
-
C
haque fois que le commentateur
annonc
e
un but, les supporters hurlent de joie
.
Projet II
SEQUENCE
1
ORTHOGRAPHE
: l’adjectif verbal et le participe présent
1.
J’écris le participe présent des verbes suivants.
Monter

montant
;
attendre

attendant
;
finir

finissant
;
être

étant
;
avoir

ayant
;
v
enir

venant
;
faire

faisant
;
communiquer

communiquant
;
langer

langeant
;
nager

nageant
.
2.
J’écris correctement l’adjectif verbal ou le participe présent dans ces extraits de fables.
Un geai affamé s'était p
erché sur un figuier.
Constatant
que les figues étaient encore sûres, il
attendait qu'elles mûrissent. Un renard le vit qui s'éternisait là et lui demanda la cause :
«
Quelle erreur, mon cher
» s'exclama
-
t
-
il dès qu'il l'eut apprise, «
que de t'attacher à
une telle
espérance ! Elle est
alléchante
,
sans doute, mais
nourrissante
, ça non. »
(Le Renard et le Geai, Esope)
Le Lion, terreur des forêts
,
Chargé d'ans, et
pleurant
son antique prouesse,
Fut enfin attaqué par ses propres sujets
Devenus forts par
sa fa
iblesse.
Le Cheval
s'approchant
lui donne un coup de pied,
Le Loup, un coup de dent ; le Bœuf, un coup de corne.
Le malheureux Lion,
languissant,
triste, et morne,
Peut à peine rugir, par l'âge estropié.
(
Le Lion devenu vieux, La Fontaine)
2.
Je remplace le groupe souligné par l’adjectif verbal ou un participe présent correspondant.
Ce sont des enfants
obéissants
/ Ce sont des documentaires
intéressant
le public.
28
3.
Je retrouve dans chaque phrase proposée le verbe équivalent au verbe «
dire
»
:
Menacer
-
proposer

hurler

chuchoter

protester

admettre
.
A
-
« Non, ce n’est pas moi ! »
proteste
t
-
il.
B
-
Elle
hurle
:
« Hélas ! Personne ne me comprend jamais. »
C
-
Elle
chuchote
: « Je ne peux parler plus fort, des oreilles ennemies sont p
artout. »
D
-
Il
propose
«
O
n pourrait peut
-
être chercher une autre solution
».
E
-
« Oui, vous avez raison »,
admet
-
elle.
F
-
« Déguerpissez immédiatement ou j’appelle la pol
ice »,
menace
le gardien.
II
Vocabulaire de la fable
1.
Je c
omplète les définiti
ons suivantes par le nom qui convient.
L’avarice

l’hypocrisie

la
modestie

l’intérêt

l’insolenc
e

la vanité

l’ingratitude

la
sincérité

la compassion

l’indulgence

l’humilité.
-
qui ne fait pas preuve de prétention
:
l
a modestie
.
-
forme
d’égoïsme, attachement à ce qui présente un avantage pour soi au détriment des autres
:
l
’intérêt
.
-
qui fai
t preuve d’un manque de respect
:
l
’insolence
.
-
qui exprime franchemen
t ses pensées ou ses sentiments
:
l
a sincérité
.
-
comportement caractérisé par la d
ouceur et la courtoisie dans les rapports humains
:
l
’humilité
.
-
qui a la capacité de comprendre les autre
s et de pardonner leurs erreurs
:
l’indulgence
.
-
qui ne montre pas de reconnaissance
:
l
’ingratitude
.
-
qui fait preuve d’un attachement excessif aux bien
s matériels, à l’argent
:
l
’avarice
-
disposition qui consiste à ne pas mettre ses qualités en valeur
:
l
a modestie
.
-
qui dissimule ses opinion
s ou ses sentiments par intérêt
:
l
’hypocrisie
.
-
qui é
prouve ou manifeste de la pitié
:
l
a compassion
.
2.
Je choisis 3
noms de la liste (exercice n°1), puis je les utilise dans des phrases personnelles.
(A titre indicatif)
-
L’élève répond avec
insolence
à son professeur.
-
Malgré ses bonnes notes, cet enfant reste
modeste
.
-
Le renard
hypocrite
fait
d
es éloges
a
u corbea
u.
-
Ce professeur est
indulgent
avec ses élèves.
Projet
II
SEQUENCE
2
GRAMMAIRE
: la ponctuation dans le dialogue
1.
Je place les guillemets au bon endroit.
a
-
«
Oh! oh !
»
dit maître Aliboron,
«
que je joue bien de la flûte !
»
b
-
Nos cousins nous ont répondu
:
«
Venez
-
nous voir cet été.
»
c
-
«
Je vais l’attraper et l’avaler
»
, dit le Renard.
d
-
«
Tu es le Phénix des hôtes de ce bois
»
, ment le Renard.
2.
Je ré
é
cris ce texte en lui redonnant la forme d’un texte dialogué et en rétablissant les signes du
dialogue.
C’est
alors qu’apparut le renard.
-
«
Bonjour, dit le renard.





توقيع : berber





الأربعاء 14 أكتوبر - 22:06:06
المشاركة رقم:
Admin
Admin


إحصائيةالعضو

عدد المساهمات : 14913
تاريخ التسجيل : 16/06/2009
http://www.berberjawahir.com/
مُساهمةموضوع: رد: حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


منتديات منتديات منتديات




توقيع : berber



_________________



الجمعة 30 أكتوبر - 23:03:37
المشاركة رقم:
Admin
Admin


إحصائيةالعضو

عدد المساهمات : 14913
تاريخ التسجيل : 16/06/2009
http://www.berberjawahir.com/
مُساهمةموضوع: رد: حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


بالتوفيق




توقيع : berber



_________________



الإثنين 19 سبتمبر - 19:23:59
المشاركة رقم:
Admin
Admin


إحصائيةالعضو

عدد المساهمات : 14913
تاريخ التسجيل : 16/06/2009
http://www.berberjawahir.com/
مُساهمةموضوع: رد: حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


تحضير درس المسنون يرتادون الفضاء (لغة عربية - ثالثة متوسط)
فرض الثلاثي الأول في مادة العلوم الطبيعية
مجال الظواهر الميكانكية
 اختبار الفصل الأوّل في مادة اللّغة العربيّة الثّالثة متوسّط
مجال المادة و تحولاتها
تحديد أنواع التفاعلات الكيميائية
تفاعل النحاس مع محلول نترات الفضة
الإنسانية الجامعة
شرح درس كيف يتم نقل الحركة للسنة الثانية المتوسط
هل تغني الإنترنت عن المكتبات ؟




توقيع : berber



_________________



السبت 24 سبتمبر - 11:13:02
المشاركة رقم:
كبار الشخصيات
كبار الشخصيات


إحصائيةالعضو

عدد المساهمات : 146
تاريخ التسجيل : 03/10/2015
مُساهمةموضوع: رد: حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


السلام عليكم
الله على حسن اختيارك اخي احسنت والله




الموضوعالأصلي : حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط // المصدر : منتديات جاهر ستار العليمية //الكاتب: ابو سهام المغريبي


توقيع : ابو سهام المغريبي





الثلاثاء 1 نوفمبر - 12:34:01
المشاركة رقم:
كبار الشخصيات
كبار الشخصيات


إحصائيةالعضو

عدد المساهمات : 193
تاريخ التسجيل : 03/12/2014
مُساهمةموضوع: رد: حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


²merciiiiiiiiiiiiiii




توقيع : mahna





الأحد 6 نوفمبر - 8:44:19
المشاركة رقم:
Admin
Admin


إحصائيةالعضو

عدد المساهمات : 14913
تاريخ التسجيل : 16/06/2009
http://www.berberjawahir.com/
مُساهمةموضوع: رد: حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


حلول تمارين كتاب الفرنسية التانية متوسط


المستوى : الثانية متوسط الفرض الأول للفترة الثانية 1
الاختبار الاول علوم الطبيعة و الحياة ثانية متوسط ( بدون تحميل )
الأمراض التي تصيب الجهاز التنفسي و طرق الوقاية منها
المستوى الثانية متوسط اختبار الفصل الأول اختبار في مادة التربية المدنية
تعبير كتابي: وصف شيء
المستوى : 2 متوسط الاختبار الثاني في مادة الرياضيات
امتحان انجليزية - موضوع في الانجليزية الثانية متوسط 2AM
حلول تمارين العلوم ثانية متوسط
تحضير نص ما المراد بالامن الغذائي للسنة الثانية متوسط
ملخص قواعد اللغة العربية سنة ثانية متوسط




توقيع : berber



_________________



إرسال موضوع جديدإرسال مساهمة في موضوع



الــرد الســـريـع
..



الذين يشاهدون محتوى الموضوع الآن : 20 ( الأعضاء 3 والزوار 17)



تعليمات المشاركة
صلاحيات هذا المنتدى:
تستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى

BB code is متاحة
كود [IMG] متاحة
كود HTML معطلة


ََ

مواضيع ذات صلة

منتديات جواهر ستار  التعليمية

↑ Grab this Headline Animator

Submit Your Site To The Web's Top 50 Search Engines for Free! share xml version="1.0" encoding="UTF-8"